Les chants

Dans la liturgie, l’Assemblée célèbre, le Prètre préside, l’organiste et l’animateur de chants sont à leur service pour que la célébration se déroule en beauté avec harmonie.

 

Cela demande, surtout au début, un certain engagement personnel, mais des sessions de formation fort bien faites sont régulièrement organisées par le diocèse : elles abordent non seulement la technique de l’animation, mais surtout sa place dans la liturgie.

 

Mais cet engagement procure aussi des grands moments de bonheur, quand l’animateur a le sentiment que l’assemblée fait corps, quand elle chante toute seule avec une joie apparente, quand … elle n’a plus besoin de lui ! Mission accomplie !

 

Il est très important que les animateurs soient nombreux, chacun apportant sa sensibilité, et qu’ils représentent toutes les générations présentes à nos assemblées, dont ils sont partie intégrante.

Alors n’hésitez pas à nous rejoindre !

 

Contact : Laure Ray et Franck Duvert / ray.laure@wanadoo.fr /  franic@club-internet.fr;

 

Le chant liturgique occupe une place importante.

 

Saint Augustin affirme dans un sermon célèbre

 

« L’homme nouveau sait quel est le cantique nouveau.
Chanter, c’est exprimer sa joie et, si nous y penons avec un peu plus d’attention, c’est exprimer son amour ».

 

 

Le peuple de Dieu rassemblé pour la célébration chante les louanges de Dieu.

 

L’Eglise, dans son histoire bimillénaire, a créé et continue de créer des musiques et des chants qui constituent un patrimoine de foi et d’amour qui ne doit pas être perdu…

 

En tant qu’élément liturgique, le chant doit s’intégrer dans la forme propre de la célébration. Par conséquent, tout – dans le texte, dans la mélodie, dans l’exécution – doit correspondre au sens du mystère célébré, aux différents moments du rite eaux temps liturgiques.