Patrimoine et culture

L'église Saint Maurice : une incitation à entrer en prière

 

1) Au début du XXème siècle, Bécon, malgré sa chapelle Saint Charles, souffre d'une absence de grande église. Après la séparation de l'Etat et de l'Eglise dans un climat très tendu, le don d'un terrain rue Armand Silvestre permet de construire en 1909, une église qui doit être provisoire en attendant des jours meilleurs pour en faire une plus grande. La donatrice a perdu son fils unique, Maurice, avocat très connu et très croyant. L'église va porter son nom. Un siècle plus tard Saint Maurice est toujours là, même si le bâtiment a été construit avec le minimum de frais mais pourtant remarquablement par l'architecte Julien Barbier.

 

L'église est de style roman, pour l'essentiel, en béton armé, matériau nouveau à l'époque. Pour l'architecte, l'art roman est devenu au final le symbole d'un Sauveur qui aime infiniment et pardonne, un symbole de tendresse.

 

2) Préparons-nous à visiter Saint Maurice.

 

Des grilles séparent la cour de la rue Armand Silvestre, en somme, le monde habituel de celui de Dieu, l'espace profane et l'espace sacré. Dieu est bien chez lui.

 

Pour accéder au porche, vous montez trois marches (le chiffre trois est celui de la Trinité, Dieu en trois personnes) ; l'effigie de Saint Maurice nous a accueillis : « Maurice prie pour nous, ou, en latin, OPN ». Pour entrer vous êtes passé sous le grand Christ crucifié qui est au dessus de la porte principale (il y en a trois) et le Christ fait entrer par la « porte étroite » (Saint Jean). Remarquez, avant, les mains et les pieds du Crucifié sans épaisseur qui s'enfoncent dans la pierre pour faire avec vous l'Eglise dont il est la tête et vous un membre du corps.

 

Entré dans l'église, dans le narthex, vous remarquez le peu de lumière qui vous enveloppe, le plafond n'est pas très élevé, vous êtes un peu dans la pénombre, propice au recueillement mais votre regard s'éclaire avec la hauteur de la voûte dans la nef ; l'église est en forme de basilique : en somme un rectangle qui signifie dans l'architecture religieuse le monde fini, limité, par opposition au chœur qui lui est en forme circulaire (le cercle est le signe du monde infini, non limité et éternel). Le cercle n'est pas complet car le chœur s'ouvre sur le monde des fidèles pour l'accueillir. Vous allez du monde fini vers l'infini de Dieu. Remarquez donc aussi le monde qui s'élargit en hauteur, à la lumière de Dieu, diffusée par les trois vitraux de chaque côté, (chacun lui-même en trois parties !). Les saints de la paroisse veillent sur vous, sur nous. Saint Maurice, Saint Charles, Sainte Jeanne d'Arc, Sainte Geneviève... Trois alvéoles (jadis chapelles dites de Saint Joseph, du Sacré Cœur et de la Sainte Vierge) complètent la nef. De la tribune, l'orgue accompagne votre prière de sa musique céleste.

 

Alors vous pouvez monter vers le chœur, comme dans un pèlerinage, en suivant les allées pavées de l'église qui vous amènent aux pieds de l'autel. De là, dans le chœur surélevé vous entendez la Parole (lecture de la Bible) et vous recevez l'Eucharistie, « oui je viens Seigneur ». Par la méditation vous devenez un membre du peuple de Dieu.

 

Le Christ vous a tendu la main à l'entrée pour vous conduire au Père. « Cherché par Dieu, l'homme monte vers Lui pour qu'il soit en Dieu, en somme le but de l'Ascension. »

 

D'après les archives de Julien Barbier à l'archevêché

et l'art roman de M. Pacaut

 

Jean-Louis Goglin

 

Histoire

 

Vatican II et Saint Maurice, 50 ans de vie commune

 

Le monde fut surpris lorsqu’en 1959, le pape Jean XXIII annonçait la convocation d’un Concile 

Vatican II afin de rénover le catholicisme par une « mise à jour » qui répondait mieux aux nouvelles attentes des fidèles et aux mutations du 20ème pape Paul VI œuvra à son succès. Il restait aux catholiques à s’en approprier les décisions en les comprenant et en les appliquant ; c’est ce qu’on appelle la réception du Concile.

 

Notre paroisse Saint Maurice fut, comme toutes les paroisses, confrontée à ce changement. Il a paru intéressant d’en faire le bilan liturgique et spirituel :« Saint Maurice, qu’as-tu fait de ton Concile ? ».

 

De Vatican II à nos jours

« Saint Maurice de Bécon au fil du temps »

 

par J. L. GOGLIN,  « historien » de la paroisse Saint-Maurice de Bécon

 

Une histoire de 1965 à 2014 :

Comment la communauté paroissiale a-t-elle accueilli le Concile ?

D’après les archives diocésaines, paroissiales, les témoignages recueillis,

on peut en tracer les grandes lignes.

 

Livre vendu uniquement à la paroisse au prix de 15€

 

 

 

Le label « Patrimoine du 20ème  siècle. 

 

Le label « Patrimoine du 20ème siècle » a été attribué à l’église Saint Maurice de Bécon par le préfet de la Région d’Île-de-France. Il vise à distinguer des constructions remarquables du siècle dernier. La qualité architecturale, les données esthétiques mais aussi l’apport du point de vue de l’histoire et des techniques sont les critères qui ont présidé à la sélection des édifices choisis.

 

 

Grand orgue Cavaillé-Coll

 

Programme / infos / contact sur : www.cavaillecolldebecon.com

Notre église (construite de 1907 à 1911) est dotée d’un des rares orgues CAVAILLE-COLL (1811-1899) en état d’origine et le seul des Hauts-de-Seine en cet état.

 

Selon les avis compétents, c’est un instrument typique de ce facteur et unique à beaucoup de titres. Cet orgue a servi de modèle pour la construction d’orgues modernes. Il est fréquemment visité par des organistes étrangers.

 

Cet orgue a été créé en 1865 pour la chapelle du château du marquis de LAMBERTYE à GERBEVILLER (Meurthe et Moselle (54)). Il était conçu pour recevoir le pape Pie IX au cas où il quitterait ROME devant la création du royaume d’Italie et la perte des Etats pontificaux.

L’orgue a été acheté par notre paroisse en 1909 et placé dans l’église en 1912 après une restauration par Charles MUTIN.

En 1976, une intervention inadaptée avait été réalisée.

 

Classé monument historique en 1985, l’orgue a connu des problèmes dus à son âge : les tuyaux 

s’affaissaient, les bois se fendaient et les cuirs s'étaient durcis ; il était devenu de plus en plus difficile de le jouer. Une restauration est apparue nécessaire. 

L’association des « Amis de l’orgue Cavaillé-Coll de Saint Maurice de Bécon » a été créée en juillet 2006 afin notamment de lancer la démarche de restauration, le principal objet de l’Association  étant la préservation et la mise en valeur de l’orgue classé monument historique de St-Maurice.

Ils ont alors recueilli le financement, 800 000 €, et chargé Mrs PLET et LACORRE de ce travail. Après deux ans d’une restauration scrupuleuse réalisée sous l’égide des Monuments Historiques, l'orgue a retrouvé sa voix en 2016 !

La partie instrumentale a été inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques par un arrêté de classement du 1er avril 1985.

 

. Le lundi : 15h-16h à l’oratoire :

  Fraternité de prière

  (excepté le 11 novembre)

· Le mardi : 17h-22h à la chapelle :

  Adoration du Saint Sacrement

· Le jeudi : 17h-19h30 dans l’église

  écoute et confession

 

· Le vendredi : 7h dans la chapelle :

  messe de l’aurore

· Le samedi : 17h45 à la chapelle :

  Chapelet

..................................................

VENDREDI 15 NOVEMBRE :

· 19h30-20h30 à la chapelle : 

  veillée de louanges

  pour les jeunes de 13 à 17 ans

DIMANCHE 17 NOVEMBRE : 3ème Journée Mondiale des Pauvres

· Quête pour le Secours Catholique

· 12h en salle 1 : « Table Ouverte »

· 16h dans l’église : Concert 

LUNDI 18 NOVEMBRE :

· 20h45 en salle 2 : prépa messes des 23 et 24 novembre 

· 20h30 en salle 7 : Partage sur « L’Evangile de Saint Jean »

 

MARDI 19 NOVEMBRE :

· 14h30 en salle 1 : « Club Tricot »

 

JEUDI 21 NOVEMBRE :

· 20h45 dans le Hall : « les parents (re)font leur KT ».

DIMANCHE 24 NOVEMBRE :

· 16h dans l’église :

  Concert d’orgue

SAMEDI 30 NOVEMBRE (16h) : Rassemblement paroissial